Eloïse Moigno


Dans le cadre du blog "Conscious People" by Venitz, nous interviewons les acteurs de la transition verte pour en savoir plus sur les derrières de leurs engagements. Aujourd'hui, voici l'histoire d'Eloïse Moigno.

Bonjour à tous, je suis Eloïse Moigno, entrepreneure passionnée par les projets qui changent le monde, et notamment dans la mode écoresponsable.

Aujourd’hui, je dédie une grande partie de mon quotidien à accompagner les marques de mode en les aidant à valoriser leur démarche écoresponsable à travers le label SloWeAre; mais aussi à sensibiliser le grand public aux enjeux de la mode, tout en leur apportant des solutions pratiques et faciles à adopter.

Mon engagement éco-responsable, je le dois à un déclic, une prise de conscience : je dirais que c’est une attention particulière portée au savoir-faire, le fait d’avoir grandi dans un cadre très proche de la nature, et aussi mon goût pour la lecture… Ado, je lisais les magazines écolos, et plus improbable encore, les packagings des aliments - passionnant, n’est-ce pas ? Puis, j’ai commencé à remarquer que le système de la mode participe à l’obsolescence programmée des vêtements, une réflexion qui s’est confirmée plus tard lors d’une formation en alternance dans une boutique de prêt-à-porter d’une enseigne. Mais finalement, ce qui a agi comme un moteur pour moi, ce sont mes rencontres avec des créateurs engagés et qui m’ont ouvert les portes de leur atelier en toute transparence. J’ai eu envie de les faire connaître au plus grand nombre !

En ce sens, je suis engagée pour une mode plus éclairée, authentique, cohérente et juste. 

La manière dont je perçois le monde autour de moi et dont j’interagis avec les autres a fortement été influencée par mes lectures et mes rencontres. 

J’aime à penser que la volonté de soutenir les nobles causes est contagieuse, alors si je devais donner un conseil à ceux qui n’ont pas encore sauté le pas : demandez-vous qui a fabriqué vos vêtements !

Pour autant, adopter un mode de vie plus éthique et responsable n’est pas un processus linéaire; moi-même je continue à faire des achats alimentaires en grande surface (pas évident d’éviter le surplus d’emballage !) alors, autant en rire : la légèreté avant tout !

Les rayons orangés du soleil couchant courent sur les rochers abrupts qui bordent l’océan, les coquillages roucoulent - bercés par la houle -, le brouhaha de la ville s’endort derrière la légère brume qui se lève. Le vent me susurre un mot à l’oreille : je sens l’odeur de l’iode et je me sens bien. Il m’inspire que la force est avec nous.

L’eau m’effleure, je soulève la tête en un soupir et mes yeux rencontrent les étoiles qui brillent de leur belle lueur pâle. Je suis submergée par une vague de sentiments, voire de ressentiments. Chère Nature, je rêve qu’un grand vent de renouveau souffle sur le monde et balaye tous les problèmes.

Pour soutenir Eloïse, voici le lien vers SloWeAre

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

Venitz - le